- INSTITUTIONS

Armée : Le Gouvernement dément un fake news incriminant les soldats

Dans une communication  donnée ce 11 Juillet  2018, le -porte parole du gouvernement, dément les faits de violences et d’exécution sommaires des civils, imputés à l’armée camerounaise

Dans son exposé, le porte –parole du gouvernement a expliqué que des images vidéo présentant des soldats exécutant sommairement des civils courraient les réseaux sociaux. Et que ces images, attribuées à l’armée camerounaise ne sont en effet qu’un  fake news, «  Il s’agit à l’évidence d’une autre manœuvre de désinformation grossière, dont les faits projetés n’ont aucun rapport avec l’action menée par les Forces de Défense et de Sécurité dans le cadre des missions qui leurs sont confiées », précise le membre du gouvernement.

Et pour soutenir que cette vidéo n’est pas de l’armée camerounaise, le porte-parole du gouvernement a présenté un argumentaire, fruit d’une recherche sur quelques éléments incongrus, analysés par des experts  lors d’une procédure d’authentification :

  1.  « les militaires qui sont impliqués dans cette opération présentent visiblement le même phénotype. Or, l’Armée camerounaise est une Armée nationale qui réunit en son sein toutes les composantes sociologiques de la Nation. De plus, il est d’usage dans les protocoles d’intervention de notre Armée que les opérations  s’exécutent sans aucune considération des appartenances ethniques ou sociologiques ;
  2. l’élément vestimentaire étant fondamental dans l’identification d’une armée en rapport d’ailleurs avec l’environnement géographique, on note, à l’examen de cette vidéo que les hommes concernés arborent des uniformes bariolés pour certains de type « forêt », alors que le paysage et le relief indiquent clairement que l’on se trouve en zone sahélo-saharienne. En pareille circonstance, il est constant que les tenues de combat utilisées par l’Armée camerounaise sont toujours de type sahélien. Par ailleurs, toujours au registre de la tenue vestimentaire comme identifiant des Armées, les équipements individuels des militaires camerounais engagés dans la zone sont des équipements de combat conformes aux standards obligatoires de port de casques lourds, de gilets pare-balles et de chaussures de type bottes rangers. Ce qui manifestement n’est pas le cas des personnes contenues dans la vidéo ;
  3. les armes arborées par les présumés soldats présentés dans la vidéo ne sont pas celles utilisées par l’Armée camerounaise dans cette zone d’opération ;
  4. Un des hommes, se faisant appeler « le caporal-chef  CHO CHO Sissignon », n’arbore aucun signe de son grade. Par contre, l’écusson parachutiste présenté n’est pas conforme au design de l’Armée camerounaise. »

Le porte-parole du gouvernement une fois encore appelé les utilisateurs des réseaux sociaux à garder de la vigilance face aux fake news montés de toute pièce et dont l’objectif principal est de discréditer l’armée camerounaise.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :