SOCIETE

Banque mondiale : 73 milliards FCFA au bénéfice du Cameroun pour soutenir les réfugiés

Le guichet IDA18 de la banque mondiale pour les réfugiés se propose de soutenir le gouvernement camerounais qui prend en charge des milliers de refugiés issus de différents pays de l’Afrique centrale

la célébration de la journée mondiale des réfugiés  le 19 juin 2018, a permis a la banque mondiale de dévoiler ses projets pour le Cameroun. L’on apprend de la bouche de  la directrice des opérations de la Banque mondiale au Cameroun Elisabeth Huybens, que le pays va bientôt bénéficier d’un appui  de 130 millions de dollars, soit 73,5 milliards FCFA, destinés à soutenir les efforts du gouvernement dans la prise en charge des réfugiés. Le Cameroun est en fait le tout premier pays du monde à bénéficier de cette nouvelle facilité de la banque mondiale, connue sous le vocable de IDA18. La banque mondiale salue les efforts du Cameroun qui subvient aux besoins immédiats des réfugiés et populations déplacées en termes de nutrition, de santé et d’éducation. Mais au regard du nombre sans cesse croissant de ces populations qui affluent chaque année, il y a urgence de réagir.

La masse des réfugiés centrafricains

En 2017, le HCR dénombrait 14000 réfugiés centrafricains dans un  camp Mbilé ( photo) a l’Est du Cameroun. Tous ou presque issus de la communauté peule, ont trouvé refuge sur ce site, concédé par Les autorités camerounaises, qui ont accueilli plus de 160 000 réfugiés depuis l’éclatement de la guerre en République centrafricaine (RCA) en 2013. Ajoutés à cela,  100 000 Centrafricains arrivés il y a plus de dix ans, lors de précédentes crises, ne sont jamais repartis.

Réfugiés nigérians

Le 14 juillet 2017, la représentation locale du Haut Commissariat pour les réfugiés (HCR), dans  la région de l’Extrême-Nord compte environ 90 000 réfugiés nigérians, dont 58 800 dans le camp de Minawao (photo), et environ 33 000 vivant dans les villages voisins. Le HCR précise, que Minawao abrite le seul camp de réfugiés dans cette région du pays. Il n’existe qu’un seul centre de transit pour les réfugiés nigérians, celui de Gourounguel situé à environ 05 Km du camp de Minawao. Le centre de transit de Gourounguel a pour vocation de recevoir les nouveaux réfugiés qui y séjournent pour 48h au maximum, le temps de procéder à leur screening (protection et sécurité) et de les pré-enregistrer avant leur transfert au camp de Minawao.

L’appui de la banque mondiale au gouvernement camerounais est salutaire en ce sens qu’il permettra de continuer a tenir ses engagements vis-à-vis de ses voisins, des populations locales et de ses partenaires dans le domaine.

Serge effa

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :