- BREVE ECONOMIE

Bicec pourrait perdre son principal actionnaire

la banque Bicec pourrait changer de mains en 2018

La Banque Internationale du Cameroun pour l’Epargne et le Crédit (Bicec) pourrait changer de propriétaire en 2018. Le groupe Banque Populaire et Caisse d’Epargne (Bpce), aurait en effet évoqué cette éventualité en octobre 2017. La banque Bicec est en effet l’une de ses filiales africaines. La décision du groupe Bcpe est attendue en décembre prochain.  Ce sera lors de la présentation de son plan stratégique 2018/2021. Les inquiétudes sur le possible départ des actionnaires français de Bicec, naissent le 17 mars 2017 à Paris. La banque tenait alors son conseil d’administration. Bpce qui détient près de 70% des actions avait menacé de les revendre, si aucune suite positive n’était donnée à sa demande de rescrit fiscal. Plus de 50 milliards de Cfa avaient donc été distraits en 2016 par des employés  de la banque. Une situation qui avait eu des effets visibles sur les performances générales de l’établissement.

Le rescrit fiscal est la procédure par laquelle l’administration s’exprime sur les règles fiscales à appliquer à une entreprise. Il est question par exemple de dire si ladite entreprise peut bénéficier d’une réduction d’impôt. Le groupe Bcpe  pose comme préalable à la poursuite de sa collaboration avec Bicec, l’établissement d’un accord équilibré. La position future du groupe français pourrait donc déterminer la présence ou  non de Bicec au Cameroun.  Outre la filiale camerounaise, nombre d’autres filiales du groupe Bpce se trouvent en difficulté. C’est le cas de la Banque tuniso-koweitienne ou de la Banque Commerciale Internationale (Bci) au Congo Brazzaville.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :