BREVE

La Caf accuse la presse camerounaise

La nouvelle équipe dirigeante de la Confédération africaine de football (Caf) a trouvé un bouc émissaire. La presse camerounaise. La sortie le 5 août du président Ahmad a fait couler en effet beaucoup d’encre et de salive. Plusieurs camerounais ont vu en effet une volonté insidieuse de priver la Nation de sa Can. Un désir de vengeance en réalité du successeur de Issa Hayatou. Pour Omari Selemani, vice-président de la Caf, aucune décision n’a été prise dans ce sens par le comité exécutif. Les propos du président de la Caf au Burkina Faso auraient été inspirés par la presse camerounaise. Des journaux auraient montré à Ahmad Ahmad que « le Cameroun n’est pas prêt pour une Can à 4 ». Le congolais tient ces propos 4 jours après la sortie du président de la Caf. Point n’a donc été besoin d’une mission officielle d’inspection pour apprécier les capacités d’accueil du Cameroun.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :