- SOCIETE

Cameroun: La sodecoton essaie à nouveau le projet de culture OGM

Le projet  de coton transgénique avait été lancé il y a quelques années mais a connu un échec. De nouvelles mesures permettent à la structure de s’essayer à nouveau et espérer de meilleurs résultats.

Présente au salon sur l’industrie du Cameroun qui se tient depuis le 27 juin à Yaoundé,  La société de développement de coton du Cameroun(SODECOTON) a annoncé qu’elle allait relancer son projet de production du coton transgénique. Un projet qui visiblement lui tient à cœur vu que l’expérience a été essayée en 2014, sans succès à cause du manque d’organisation des planteurs. En plus le coton OGM demande beaucoup de discipline. Enfin les planteurs, sont vieux pour la plupart, et sont habitués à d’autres techniques culturales, qui ne sont pas faciles pour eux à abandonner. Il faut noter aussi les réticences engendrées par les remous causés par une grande campagne menée par des organisations de la société civile contre le coton transgénique au Burkina Faso, le plus grand producteur de coton africain. Pour réussir la nouvelle expérimentation, l’entreprise compte énormément sur des jeunes agriculteurs, qui représentent, selon elle, l’avenir de la culture du coton, car ils sont plus aptes à assimiler les techniques transgéniques concernées.

Avantages

Les avantages du coton OGM semblent évidents, dont  l’amélioration de la productivité et de la compétitivité du coton camerounais. La culture du coton qui occupe 30% des surfaces cultivées dans les régions septentrionales peut être boostée. Les résultats de ces expériences peuvent ainsi permettre au Cameroun accroître sa capacité d’exportation qui a pris un coup depuis trois années. Pour la campagne écoulée 2017-2018, le pays a enregistré une production de l’ordre de 254 000 tonnes de coton graine et 207 000 tonnes de coton fibre. Ce résultat est stable par rapport à celui des années précédentes, où la moyenne s’élevait à 260 000 tonnes, selon les statistiques révélées par la SODECOTON. Des statistique qui pourront être largement dépassés avec la technique OGM. Un autre des avantages majeurs des OGMs est qu’il est possible de greffer un seul gène nouveau dans une plante sans affecter ses propriétés et de lui conférer ainsi une propriété nouvelle utile. Il est ainsi possible d’insérer un gène conférant une résistance accrue aux ravageurs, aux champignons, aux bactéries pathogènes ou aux virus ou encore d’introduire un gène qui rend la plante plus tolérante à la sécheresse ou au froid

Limites

Certains scientifiques estiment que la diffusion de cette biotechnologie conduira à un appauvrissement de la diversité génétique, en conférant un même gène à de nombreuses espèces. De plus, comme pour le maïs transgénique, la culture OGM est souvent une monoculture et cela risque d’appauvrir les sols. Il y a aussi diminution des espèces cultivées.

SAE

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :