SPORT

Carl ENOW NGACHU : Le “dompteur” des Lionnes

A 40 ans, ce chef de famille a su à travers sa passion du football, susciter un engouement certain autour de l’équipe nationale de football féminin.

C’est très difficile de travailler avec les filles. Il faut beaucoup les écouter, beaucoup leur parler et les encourager. Il faut connaître comment vivent les joueuses, d’où elles viennent… sinon on ne gagnera jamais un match», confie l’homme qui depuis plus d’une décennie imprime sa marque sur le football féminin.

En effet, après 10 années passées à la tête de cette sélection, ce Camerounais originaire de la Région du Sud-Ouest, a su tisser une relation parent-enfants, entre les joueuses et lui. Au point où quand il parle de certaines d’entre elles, c’est pratiquement la larme à l’œil : « quand je vois une fille comme ADJARA NCHOUT, évoluer aux USA et contribuer à l’épanouissement de sa famille, je me rappelle quand je l’ai découverte à 15 ans, alors qu’elle vendait du jus de gingembre avec des beignets. Et c’est toute ma satisfaction », se félicite-t-il.

Carl ENOW NGACHU

Carl ENOW NGACHU

Satisfait, il peut l’être, puisque le fils de Grace et de John NGACHU, aurait pu passer à côté de la carrière fulgurante qu’il connaît aujourd’hui. En effet, son policier de père était réfractaire à l’idée de voir son fils jouer au football: « c’est lors d’une rencontre entre Union sportive de Douala et Sable de Batié que mon papa apprend à la radio que je joue au football », raconte-t-il amusé. Pourtant, c’est dès l’âge de 17 ans que ce natif du département de la Manyu, commence à jouer en 2è division, avec des clubs tels que FOGAPE et Diamant de Yaoundé. Puis, il évolue à Sable de Batié en division d’élite, avant d’achever sa carrière à Victoria United comme capitaine.

Contrairement à la majorité de footballeurs ayant fait carrière au Cameroun, cet entraîneur a su allier foot et études. En effet en 1998, il obtient une licence en histoire à l’université de Yaoundé 1, alors qu’il est sociétaire de Sable de Batié. Admis aussitôt à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports, il en ressort en 2002, professeur certifié d’Education Physique et Sportive. Après quelques années de cours dispensés au lycée classique de Limbé, où il continuait à jouer en D1, notre ambitieux footballeur va parfaire sa formation en Allemagne où il obtient une licence A d’entraîneur de football, délivrée en 2005 par la fédération allemande de football. De retour au pays, ENOW NGACHU dirige plusieurs équipes dont Njalla Quan Sport Academy de Limbé.

Après cette expérience, le natif du signe zodiaque poisson (né le 21 février 1975), est contraint de quitter la cité balnéaire Limbé qu’il semble tant affectionner, pour rejoindre le staff technique de l’équipe nationale de football féminin, dirigé à cette période par Charles KAMDEM, avant d’en être plus tard le sélectionneur. C’est le début d’une aventure qui dure depuis, avec des résultats tels qu’une médaille d’or remportée au tournoi féminin de football des Jeux africains de Maputo en 2011, une participation aux Jeux olympiques de Londres 2012, et une qualification historique en 8è de finale de la Coupe du monde, Canada 2015.

Aujourd’hui, le plus grand rêve que caresse cet homme marié et père de plusieurs enfants, est de voir les Lionnes indomptables, remporter la CAN qu’organise le Cameroun en 2016. Et quand on lui demande si une expérience à la tête de l’équipe fanion de football masculin le tenterait, cet instructeur CAF répond avec un sourire en coin : « je suis un fonctionnaire, en tant que tel, je vais partout où le devoir m’appelle.»

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :