ECONOMIE

Cemac : Les réserves des banques à la hausse grâce au Cameroun et au Gabon

Les réserves de 52 établissements bancaires de la zone  Cemac  ont connu une hausse significative en avril 2018 grâce au Cameroun et au Gabon

10,5 %. C’est  la valeur nette de l’augmentation observée par la Banque des Etats de l’Afrique Centrale entre Janvier et Avril 2018. Les dernières statistiques que vient de publier la Beac relèvent en effet que  les réserves brutes de 52 établissements bancaires de la zone  sont en nette augmentation, après avoir connu  +16,9 % en mars 2018 et +19,4 % en février 2018.

Selon l’institution bancaire, « La hausse des réserves bancaires dans la Cemac est imputable à son accroissement au Gabon (+5,8 points) et au Cameroun (+1,9 point) ». Le Cameroun et le Gabon apparaissent ainsi comme de bons élèves à féliciter dans un contexte sous-régional de crise.  Les autres pays ont plutôt offert des contributions peu favorables sur lesquelles ont ne peut compter pour faire efficacement face à la crise. Leurs contributions marquées d’un point négatif  sont les suivantes : Guinée équatoriale (-4,9 points), Congo (-0,9 point), République Centrafricaine (-0, 9 point) et Tchad (-0,4 point).

Évolutions par pays

Pour ce qui concerne le Cameroun, on note pour s’en féliciter qu’entre décembre 2017 et avril 2018, les réserves des banques ont augmenté au Cameroun de l’ordre de  802,5 milliards Fcfa, soit +4,4 %. Pour la même période l’année précédente, elles étaient de  -6,1 %.  Au Gabon, on note une augmentation  de  378 milliards Fcfa, pour l’année en cours, soit une augmentation de +37,0 %. En République Centrafricaine par contre on remarque une réelle contraction de réserves dans les banques,  cumulées à 24,6 milliards Fcfa, soit –38,7 %. Au Congo c’est pratiquement le même résultat, avec 216,9 milliards Fcfa, soit -6,9 %).  La Guinée équatoriale mal portante depuis plusieurs années se retrouve à 263,8 milliards Fcfa, pour la même période, soit -24,8 %.). Le  Tchad enfin se retrouve à un dépôt évalué à  87,7 milliards Fcfa, soit -6,8 %.

Au total, sur les 6 pays des zones Cemac, seuls deux connaissent une bonne activité bancaire. Toute chose qui demeure inquiétante pour la Beac, qui a décidé  d’une  adjudication, le 23 août 2018, d’une enveloppe de 265 milliards de francs CFA au profit des banques commerciales des six pays de la CEMAC

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :