NON CLASSE

Coopération : le Rwanda en quête du soutien du Cameroun pour sa candidature au Secrétariat général de l’OIF

Candidat au Secrétariat Générale de l’organisation internationale de la Francophonie(OIF), le Rwanda demande le soutien du Cameroun lors de cette élection.

Le premier ministre chef du gouvernement a reçu en Audience ce 28 juin 2018, la ministre des affaires étrangères de la république du Rwanda. Louise Mushikiwabo, envoyée du président Rwandais a remis au premier ministre, une correspondance officielle du président Kagamé à son homologue camerounais. Des sources du  premier ministère, l’on apprend que « Le Rwanda souhaite occuper une place de choix au sein de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en présentant sa candidature au poste de Secrétaire général, lors des élections qui seront organisées au cours du prochain sommet, prévu en octobre en Arménie. La ministre des Affaires étrangères de ce pays( Photo) est la candidate pour le poste, et sollicite le soutien du Cameroun à cette candidature. Les relations entre les deux pays sont plutôt bonne au regard des défis et des valeurs qu’ils défendent dans la sous région.

Soutien de la France

« S’il y a une candidature africaine au poste de secrétaire générale de la Francophonie, elle aurait beaucoup de sens. Si elle était africaine et féminine, elle aurait encore plus de sens. Et donc, je crois qu’à ce titre la ministre des Affaires étrangères du Rwanda, Louise Mushikiwabo, a toutes les compétences pour exercer cette fonction. Je crois qu’avoir une candidate africaine est une très bonne nouvelle et, à ce titre, je la soutiendrai », a déclaré Emmanuel Macron à l’issue de sa rencontre, à l’Élysée, ce 23 mai, avec son homologue rwandais Paul Kagame. L’information selon laquelle la France soutiendrait la candidature de Louise Mushikiwabo à la tête de l’OIF, a donc été officialisée par le président français.

Ministre des Affaires étrangères et porte-parole du gouvernement depuis près de dix ans, Louise Mushikiwabo apparaît comme un personnage clé du régime rwandais. Elle est aussi un pilier central dans le projet de réformes porté par Paul Kagame à l’Union africaine,

Louise Mushikiwabo aura, en face d’elle, la titulaire du poste, Michaëlle Jean, qui est en quête d’un second mandat. L’élection au poste de secrétaire général de l’OIF aura lieu les 11 et 12 octobre prochains à Erevan, en Arménie.

ESA

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :