SPORT

Coupe des Confédérations 2017 :Hugo Broos aurait caché son jeu

Les lions indomptables sont tombés lourdement le 13 juin devant les cafeteros colombiens (0-4). La défaite quoique inquiétante, n’émeut pas pour autant Hugo Broos.

Le sélectionneur belge du Cameroun reste constant dans sa logique, la discrétion. Il a dans un premier temps entraîne les lions indomptables en Guinée équatoriale, pour les éloigner de leurs fans trop bruyants à son gout. Hugo Broos s’est par la suite signalé par un calme étrange malgré la défaite de mercredi dernier.

Hugo Broos jouerait la carte de la prudence

La conférence d’après-match a montré un sélectionneur des lions indomptables assez optimiste. Hugo Broos déclare : « avoir donné leur chance à d’autres joueurs ». Et de poursuivre : « je ne peux rien reprocher à mes joueurs. La seule chose dont je ne suis pas satisfait, est le carton rouge de Ndip Tambe…c’était un match pour savoir quoi faire face au Chili ». La roja sera effectivement le premier adversaire des lions indomptables, lors de la dixième Coupe des Confédérations organisée du 17 juin au 2 février par la Russie. Le Chili des Alexis Sanchez et Arturo Vidal est le vainqueur de la Copa América 2016. Il a un jeu assez proche de celui pratiqué par la Colombie. Le choix des cafeteros comme sparing partner des lions indomptables n’était donc pas fortuit.

Le onze entrant des lions indomptables a été étonnamment remanié face au numéro cinq du dernier classement Fifa. Hugo Broos a d’autant plus ignoré la rivalité entre les deux Nations sur le plan footballistique. De fait les oppositions entre les deux sélections sont très disputées, les camerounais ayant éliminé leurs adversaires lors de deux compétitions majeures. C’était en 1/8 de finale de la Coupe du monde de 1990 (2-1), après un humiliant but de Roger Milla. La seconde élimination des colombiens est survenue en ½ finale de la Coupe des Confédérations 2003 (1-0). Autant de faits qui rendaient revancharde la sélection colombienne. Cela, Hugo Broos n’en avait manifestement pas cure avant le coup d’envoi. Le onze entrant était une constellation de joueurs inexpérimentés, car abonnés au banc de touche des lions indomptables pour la plupart.

Selon des sources le staff technique  a voulu cacher le jeu des lions indomptables avant la Coupe des Confédérations 2017. Il s’agissait selon eux d’un match piège. Hugo Broos n’aurait pas mordu à l’appât comme ses prédécesseurs des années 2002 et 2014. La sélection camerounaise s’était donnée à fond face aux Allemagne et Argentine. Elle avait chaque fois réalisé un score de parité (2-2), à quelques jours des cérémonies d’ouverture des Coupe du monde 2002 et 2014. La suite est connue, le Cameroun est sorti sans gloire desdits tournois. Il était incapable de développer son propre jeu, car connu de tous ses adversaires. Une autre opinion voudrait que le staff technique des lions indomptables soit à la recherche de la perle rare et des meilleures associations de joueurs. Dans ce registre l’on fait allusion au forfait surprise de Ambrise Oyongo Bitolo, l’un des piliers du Cameroun. Trouver son remplaçant serait une entreprise des plus difficiles.

                                                                                                                                              ONE

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :