Coupe des Confédérations 2017 : Les lions indomptables et l’équation Oyongo Bitolo

Le forfait inattendu du latéral gauche des lions indomptables casse manifestement la dynamique du groupe. Son remplacement semble des plus difficiles à effectuer.

Le défenseur de l’Impact de Montréal sera indisponible pendant plusieurs mois, du fait de la rupture de son tendon rotulien droit. Une semaine avant la Coupe des Confédérations 2017, Hugo Broos doit combler le trou béant laissé par Oyongo Bitolo. Si plusieurs propositions peuvent être faites, elles ne font pas l’unanimité.

L’absence de Oyongo Bitolo pose problème

Le sélectionneur belge Hugo Broos dispose d’une gamme variée de choix. La première possibilité qui s’offre à lui est le groupe des défenseurs définitivement retenus pour la Coupe de Confédérations 2017. Quatre hommes pourraient ici faire office de suppléants. Fai Collins, habituel du onze entrant est un droitier.  Il serait difficile de l’inscrire dans la durée au poste d’arrière gauche. Idem pour Ernest Mabouka. Une reconversion à l’orée d’un tournoi majeur est des plus risquées. Le profil de Jérôme Guihoata, défenseur central, retient également l’attention. Ce dernier a par le passé évolué comme arrière gauche avec les lions indomptables. Toutefois il gagnerait à  mettre au point des automatismes avec la nouvelle cuvée des lions indomptables. Jonathan Ngwem est le seul qui évolue au même poste que Oyongo Bitolo. Habitué du banc de touche il est très incertain pour le statut de titulaire.

L’autre option qui s’offre à Hugo Broos est la liste d’attente proposée au mois de mai pour la Coupe des Confédérations. Charles Castelleto et Djetei Mohamed en font partie.  Il s’agit de défenseurs centraux à l’exemple de trois des quatre footballeurs précédemment évoqués. Ils devraient encore s’adapter au poste abandonné par Oyongo Bitolo. Ils sont tout aussi nombreux, les fans des lions indomptables qui ont une pensée pour d’anciens coéquipiers de Samuel Eto’o. Ce sont des arrières gauches de métier, des hommes pétris d’expérience et habitués aux joutes internationales. L’on peut citer entre autres : Bénoit Assou Ekotto, Gaétan Bong ou Henri Bédimo. Il sera cependant difficile que le sélectionneur belge jette son dévolu sur l’un d’eux. Ils ne sont en réalité pas de toute jeunesse. Gaétan Bong est le plus jeune du trio (29 ans). Ceci est un fait à même de rendre impossible leur sélection par un Hugo Broos amateur de jeunes footballeurs. Le suspense reste donc entier quant au remplacement de Oyongo Bitolo.

                                                                                                                                              ONE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :