- INSTITUTIONS

Crise anglophone : Paul Biya en humanitaire des régions anglophones

Crise anglophone dans les régions du Nord- ouest et du sud- ouest, Le chef de l’Etat vient de décider d’une assistance humanitaire de 12 milliards de FCFA en faveur des déplacées, des victimes d’exactions, des réfugiés et des populations hôtes.

 L’action du chef de l’Etat camerounais a pour principaux objectifs de réhabiliter les infrastructures détruites par les assaillants, offrir un cadre de vie acceptable pour les victimes, promouvoir la cohésion sociale et l’impératif du vivre ensemble, enfin assurer la réinsertion socio-économiques des populations affectées. Cette action  couvre différents secteurs qui nécessitent une assistance urgente.

Les soins de santé d’urgence

Selon l’orientation donnée par le gouvernement, il s’agira de procurer à ces populations des médicaments de première nécessité, des vaccins, des moustiquaires imprégnées. L’Etat assurera aussi la prise en charge psycho- sociale de celles des populations affectées.

Les produits de première nécessité

Les réfugiés et déplacés de l’intérieur comme de l’extérieur du Cameroun, victimes des effets de la crise anglophone recevrons des couvertures, des matelas, des récipients et des kits de dignité.

Denrée et eau

Il est également prévu un vaste programme d’approvisionnement en denrées alimentaires diverses, en eau et du matériel d’hygiène. Pour avoir accès à une eau de bonne qualité, du matériel de purification d’eau sera acquis, des points d’eau potables seront aménagés. Les conduits d’eau et autres infrastructure d’approvisionnement endomagés seront réhabilités.  De même des groupes électrogènes seront mis à contribution pour assurer la disponibilité en électricité.

 Abris et reconstruction

Pour permettre aux populations de se mettre a l’abri des intempéries, 200 tentes seront dressées dans différents camps. Mais pour résoudre de manière définitive la question des logements, une aide a la reconstruction de 10 000 habitations de familles sera mise en place.

Résilience

L’Etat a par ailleurs pris d’autres mesures visant à réhabiliter des services détruits par les sécessionnistes. C’est le cas de la réhabilitation des infrastructures de base (administratives, scolaires et sanitaires), la reconstruction du tissu économique à travers des accompagnements divers.)

La mise en œuvre de ces activités s’étalera sur 18 mois et le cout total de l’aide est évalué à 12 716 500 000 CFA.

 Cette mesure du chef de l’Etat apporte une réponse claire à ce qui est considéré aujourd’hui comme un conflit fratricide. C’est un appel a la solidarité nationale, a l’entente et a l’unité d’un pays qui ne saurait rester indifférent face aux souffrances lâchement imposées aux camerounais pars leur propres frères. Il est clair que dans un contexte de guerre, aucun belligérant ne va au chevet de l’autre, malgré les conventions internationales en la matière. Tout au contraire…mais le chef de l’Etat camerounais donne la preuve qu’il a une lecture différente et contradictoire des faits sur le terrain, une vision plutôt  Contraire aux sirènes de la division et de la déstabilisation, ritournelle quotidienne des uns.

Serge effa

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :