- ECONOMIE

Douane : 419 milliards de recette au premier semestre 2018

A le fin du premier semestre 2018, la douane camerounaise affiche des résultats plutôt satisfaisants qui font état d’une hausse de près de 3% par rapport à la même période l’année dernière.

31 juillet 2018, la Direction générale des Douanes (DGD) annonce qu’elle a mobilisé 419 milliards FCFA de recettes. La recette concerne le premier semestre 2018. Lorsqu’on regarde cette recette au premier trimestre 2018, l’on constate qu’elle est de 148,6 milliards FCFA. Le différentiel 271 milliards représente la bonne santé de l’activité douanière entre les mois d’Avril et juillet. Pourtant à la fin du mois de mars l’année dernière, l’activité était évaluée à  144,3 milliards. L’on note avec satisfaction, la hausse de 4,3 milliards (+3%) en glissement annuel, qui permettent de garder un espoir certain sur la contribution du secteur douanier au budget national.

Objectifs  2018

L’objectif assigné aux Douanes au cours de l’exercice 2018 est de collecter 800 milliards FCFA. Avec 419 milliards en 6 mois, tous les espoirs sont permis, tous les feux sont au vert pour atteindre les objectifs, voire les dépasser. Pour ce faire, l’administration douanière compte mettre en place un dispositif spécial de lutte contre les importations frauduleuses des marchandises dans les régions du Nord, Extrême-Nord, Est-Adamaoua et Sud.

Par ailleurs, la DGD préconise que la division de l’informatique puisse intégrer les bureaux principaux de Fotokol, hors classe de Maroua et le poste des Douanes de Boukoula dans la vague des bureaux à informatiser en urgence. La division du recouvrement et des statistiques en collaboration avec les secteurs des douanes, doit mettre en place les modalités de contrôle en temps réel de l’authenticité des quittances émises ainsi que leur traçabilité. Les secteurs des douanes de l’Adamaoua, de l’Extrême-nord et du Nord travaillent à trouver une stratégie de taxation spécifique des tourteaux de soja. Tous les chefs de secteur doivent veiller à la conformité et la régularité de l’utilisation des quittances de leur ressort. Par ailleurs, la DGD a instruit la vulgarisation de ses instructions, recommandant aux importateurs de conserver, même après immatriculation des véhicules, les documents douaniers en vue de la facilitation des contrôles. Toutes ces mesures n’ont qu’un seul objectif, booster les recettes douanières afin de remplir les attentes du gouvernement dans le secteurs.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :