Ghana : Les soldats contraints d’imiter les prêtres catholiques

Des casques bleus d’origine ghanéenne, se voient interdire tout rapport sexuel par le ministre ghanéen de la Défense.

«  Pas de relations sexuelles avec ceux que vous êtes censés aider, ni même entre vous. Alors le mieux c’est de vous comporter comme des prêtres catholiques ». Dominic Nitiwul, ministre de la Défense, s’adressait ainsi la semaine dernière aux casques bleus en mission de maintien de la paix.

 les soldats ghanéens en mission de maintien de la paix pour l'Onu doivent s'abstenir de rapports sexuels
Dominic Nitiwul, ministre de la défense recommande la chasteté aux hommes en tenue

Il est question pour le ministre d’amener les casques bleus originaires du Ghana, à soigner leur image aux yeux de l’Onu. Ses injonctions sont d’autant plus justifiées que l’un d’eux fait encore l’objet d’une enquête pour abus sexuel sur un mineur. Les faits remontent à l’année 2005, lors d’une mission de maintien de la paix au Libéria. D’ailleurs de telles accusations sont fréquentes à l’endroit de soldats de l’Onu. Elles ne concernent pas que les contingents issus du Ghana. De telles accusations ont  aussi été évoquées lors de la mission de rétablissement de la paix en Centrafrique.

Dominic Nitiwul annonce en outre des sanctions contre les soldats qui entretiendront des rapports sexuels lors des prochaines missions internationales. Ils seront tout simplement radiés. Le Ghana compte 3247 casques bleus, dont 2820 soldats, 353 policiers et 74 experts militaires. La Nation fait ainsi partie depuis plusieurs années, du top 50 des principaux pays pourvoyeurs en casques bleus. Le mandat d’une mission de maintien de la paix de l’Onu peut s’étendre sur deux années.

ONE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :