POLITIQUE

Josua oshi : mon projet de société

Lors d’une conférence de presse tenue le 22 Août 2018 à Yaoundé, le candidat du social démoctatic front a dévoilé sa vision pour le Cameroun, au cas où il serait élu.

De manière globale, il s’agit de

1- Création d’un SMIC à 160.000 F CFA sur 5 ans !

2- Doublement du salaire des fonctionnaires sur 5 ans !

3- A chaque famille camerounaise son titre foncier !

4- Supprimer les loyers d’avance et régulariser la relation bailleur/locataire !

5- Introduire des incitations indexées sur la pénibilité pour les fonctionnaires et assimilés en zone rurale et en zone difficile pour lutter contre l’absentéisme et l’abandon des postes.

6- Mettre en place une loi d’orientation du contenu local et l’imposer dès la première année dans la commande publique.

7- Gratuité des consultations pré et post natales jusqu’à l’âge de 2 ans ainsi que des soins pour l’accouchement par césarienne.

8- Introduction d’une couverture santé à hauteur de 500.000 FCFA par ménage et par an pour une prime de 1.000 FCFA par personne par mois.

9- Introduction d’une bourse scolaire pour les enfants issus des ménages les plus défavorisés.

10- École gratuite et obligatoire jusqu’à la fin du premier cycle et suppression de la scolarité dans les universités et grandes écoles d’Etat

11- Programme Education : Développer les infrastructures et la capacité numérique pour transformer l’enseignement et l’éducation.

12- Fermeture de l’ENAM

13- Suppression des contrôles routiers fixes.

14- Intégration des comités de vigilance (CoVi) actifs dans la partie septentrionale et à l’Est du pays dans les forces de l’ordre.

15- Forme de l’Etat: fédéralisme basé sur les 10 régions actuelles.

16- Election présidentielle à deux tours pour un mandat de 5 ans renouvelable une fois et introduction du bulletin de vote unique.

17- Ouverture d’une Conférence nationale Vérité, Réconciliation et Réparation.

18- Mise sur pied  d’un programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion.

19- Délocalisation du chef-lieu de la Région du Centre dans une autre localité du Centre.

20- Implantation des administrations et services publics dans leurs centres d’intérêt.

21- Etablir notre souveraineté monétaire.

22- Réduire la taille du gouvernement à un maximum de 20 ministres.

23- Promouvoir activement le projet Transaqua pour approvisionner le bassin du lac Tchad en eau.

24- Proposer la candidature du Cameroun pour la co-organisation avec deux pays d’Afrique subsaharienne de la coupe du monde 2030.

 

Sur le plan pratique

PROGRAMME POLITIQUE ÉCONOMIQUE ET SOCIAL

Pour retrouver la PAIX, le TRAVAIL et la PATRIE !

MON CONTRAT AVEC LA NATION

Bâtir un Cameroun nouveau par la force de la volonté, le devoir d’agir et l’innovation !

 

  • Un pouvoir d’achat pour retrouver notre dignité

Création d’un SMIC à 160.000 F CFA sur 5 ans

Doublement du salaire des fonctionnaires sur 5 ans

A chaque famille camerounaise son titre foncier.

Suppression  des loyers d’avance et régularisation de la relation bailleur/locataire.

  • Un travail décent pour une génération conquérante

Mise en place d’un fonds de garantie pour l’entreprenariat jeune.

Introduction des incitations indexées sur la pénibilité pour les fonctionnaires en zone rurale/difficile pour lutter contre l’absentéisme et l’abandon des postes.

Révision du Code du Travail pour plus d’équité et de justice.

  • Un Etat qui agit pour ceux qui ont moins

Gratuité des consultations pré et post natales jusqu’à l’âge de 2 ans.

Gratuité des soins pour l’accouchement par césarienne.

Introduction d’une couverture santé à hauteur de 500.000 FCFA par ménage et par an pour une  prime de 1000 Fcfa par personne et par an.

 

  • Les mêmes chances pour tous nos enfants – Une Education pour une nouvelle Nation.

Bourse scolaire pour les enfants issus des ménages les plus défavorisés.

Ecole gratuite et obligatoire jusqu’à la fin du premier cycle

Scolarité gratuite dans les universités et les grandes écoles d’Etat

Avance de solde à taux zéro pour le crédit scolaire des fonctionnaires et agents de l’Etat relevant du code du travail.

Programme Education : Développer les infrastructures et la capacité numérique pour transformer l’enseignement et l’éducation

Réformer  le système éducatif en promouvant la science et les technologies pour les mettre en  adéquation avec nos besoins de développement

Supprimer l’ENAM

ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

Choix par élection des responsables universitaires.

Recrutement systématique des titulaires de doctorat.

Autonomie académique et administrative des universités.

  • Pour panser nos blessures et partager nos désirs d’avenir

Libérer le potentiel entrepreneurial des Camerounais (commerce)

Mise en place d’une loi d’orientation du contenu local et l’imposer dès la première année dans la commande publique

  • Un Cameroun qui protège tous ses citoyens

Suppression des contrôles routiers fixes.

Intégration des comités de vigilance dans les forces de l’ordre.

Affectation des moyens appropriés et efficients aux unités de base des forces de l’ordre

DEFENSE ET SECURITE

Instaurer le service national et donner la priorité à ceux qui l’ont fait à l’accès à la fonction publique.

Avoir une seule armée bien équipée et bien rémunérée.

Programme de désarmement, de démobilisation et de réinsertion.

  • Construire un Cameroun nouveau par la force de notre diversité

  FORME DE L’ÉTAT

1.1. Fédéralisme basé sur les 10 régions actuelles.

1.2. Délocalisation du chef-lieu de la Région du Centre dans une autre ville de la région du Centre.

1.3. DES COMPÉTENCES LOCALES

  • Éducation de base et secondaire

  • Développement économique

  • Urbanisme et habitat

  • Infrastructures locales

  • Travaux publics

  • Santé

  • Agriculture

  • Pêche

  • Élevage

  • Culture et langues nationales

    DES COMPÉTENCES FÉDÉRALES

  • Monnaie.

  • Défense.

  • Affaires étrangères.

  • Ressources naturelles.

  • Enseignement supérieur.

  • Justice.

  • Télécommunications.

  • Police.

  • Citoyenneté.

  • Finance.

  • Curriculum scolaire.

  • Une Gouvernance inclusive et efficace au service des Camerounais

 REFORMES INSTITUTIONNELLES

Fédéralisme à 10  Etats

Système  présidentiel au niveau fédéral et parlementaire au niveau local.

Institution des fonctions de Président et vice-président

Suppression des postes de Premier ministre, gouverneur et préfet

Réduire la taille du gouvernement fédéral à un maximum de 20 ministres

Introduction de l’impeachment.

Scrutin à deux tours au niveau fédéral et scrutin proportionnel (mixte?) au niveau local.

Création de la Cour des comptes

Majorité électorale à 18 ans.

Parité homme – femme dans toutes les instances politiques.

Statut de l’opposition.

Institution de la double nationalité.

Réforme de la commission électorale.

Bilinguisme comme condition majeure d’accès à la fonction publique au niveau fédéral

 

 ADMINISTRATION DU TERRITOIRE

Recensement général fiable des populations.

Promouvoir et densifier l’identité visuelle de l’administration publique pour rétablir l’autorité de l’État.

Donner le monopole de la distribution de l’eau aux communes.

Implantation des administrations et services publics dans leurs centres d’intérêt.

Pour valoriser la ruralité et la remettre au centre de notre croissance

Consacrer au minimum 10% des budgets locaux dans les secteurs de  l’agriculture, la pêche et l’élevage.

Désenclavement des bassins de production

Modernisation de l’agriculture par la généralisation de la mécanisation, la vulgarisation des intrants agricoles.

Réforme foncière: recensement et immatriculation des terres agricoles pour les rendre bancables et les protéger contre les prédateurs fonciers).

Revoir à la hausse le taux d’accès à l’eau et à l’électricité.

  • Un nouveau modèle de croissance au service des Camerounais

ÉCONOMIE ET FINANCES

Établir notre souveraineté monétaire.

Promouvoir activement le projet Trans aqua pour approvisionner le bassin du lac Tchad en eau.

Amélioration du climat des affaires: intensification de la lutte contre la corruption et l’impunité,  simplification des procédures administratives et réduction du temps de traitement des dossiers.

Changer de Modèle économique.

Lutte contre la fuite des devises et l’affaissement conséquent de la balance commerciale et de la balance de paiement.

Lutte contre l’extraversion de l’économie.

Promotion du partenariat public privé et BOT pour la construction des infrastructure…4-      SPORT

–          Proposer la co-organisation avec le Nigeria de la coupe du monde 2030.

–          Programme national de gestion des infrastructures sportives (concessions aux privés qui peuvent mieux les rentabiliser après des évènements sportifs de grande envergure).

–          Nationalisation de postes d’entraineurs des équipes nationales qui passe par la formation appropriée des cadres pour une expertise au moins égale aux non nationaux.

–          Soutien des collectivités territoriales aux équipes locales par la mise à disposition des aires de jeux et des subventions.

–          Plan de gestion des carrières des anciens sportifs :

–          Institution  d’une caisse de solidarité financée  par des prélèvements effectués sur les primes de sponsor et autres ressources issues des compétitions internationales. Ces ressources reversées à la CNPS leur permettront de gérer leur reconversion.

–          Accès immédiat des anciens sportifs dans les instituts nationaux en charge du sport pour devenir encadreur ou détecteurs de talents dans leurs disciplines respectives.

 

      CULTURE

–          Transformer les maisons du parti du RDPC héritées de l’époque du parti unique en Centre Culturel Camerounais. La gestion sera assurée par les communes du lieu de situation.

–          Mettre en place un Fonds de Garantie et de Promotion des Arts et de la Culture pour financer les manifestations culturelles, les œuvres artistiques, l’industrie de la culture ainsi que des artistes eux-mêmes.

–          Décolonisation de l’adressage des rues et des monuments

      COMMUNICATION ET MEDIA

–          Dépénalisation des délits de presse.

–          Défiscalisation des entreprises de presse.

–          Revisiter la législation sur la redevance audio-visuelle afin  d’assurer une   meilleure  redistribution à tous les médias relevant de ce secteur d’activité.

–          Promouvoir l’autorégulation des médias.

–          Suppression de l’aide publique à la communication privée.

  • Pour remettre à nos enfants le Cameroun qu’ils nous ont prêté

                 1- Environnement:

  • Institution d’une taxe pour les pollueurs-

  • Incitations fiscales pour la promotion des énergies renouvelables

  • conservation, green !

Pour une justice qui s’applique à tous

1-      Indépendance du Conseil supérieur de la magistrature.

2-      Création d’instituts d’études judiciaires pour la formation des magistrats, avocats, notaires et huissiers de justice.

3-      Recrutement par appel à candidature.

4-      Octroyer le monopole de la représentation aux avocats et/ou judiciable à l’exclusion de tout autre ( ?)

5-      Suppression des gardes à vue administratives.

     Ancrer le Cameroun dans la révolution numérique et les industries du futur

1-      Dématérialisation généralisée des procédures administratives et financières de l’Etat (E-government).

2-      Développer les infrastructures à  capacité numérique.

3-      Education: Transformer l’enseignement et l’éducation.

4-      Impulser la création de contenus numériques locaux.

5-      Numérisation et archivage électronique de nos traditions et de notre héritage culturel.

6-      Mise en place des clusters numériques dans les 10 régions.

7-      Libérer le potentiel Camerounais à travers un fond de développement numérique.

8-      Digitaliser la gouvernance publique.

9-      Développer la sécurité et la confiance numérique.

 

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :