POLITIQUE

Journée de la femme 2018 : La représentativité de la femme en toile de fond

La 33ème édition de la Journée Internationale de la femme, est célébrée après un remaniement du Gouvernement. Un plus grand nombre de femmes occupe des fonctions importantes.

Le quatrième Gouvernement du Premier Ministre Philémon Yang, est celui qui comporte le plus de femmes. Suite au remaniement ministériel du 2 mars 2018, une dame de plus intègre l’exécutif. Les femmes n’y avaient jamais été aussi nombreuses ! A cela s’ajoute l’évolution de la composante féminine actuelle du Parlement camerounais.

Le Gouvernement camerounais comprend désormais 11 femmes, à la faveur du décret du 2 mars 2018. Pauline Nalova Lyonga Egbe fait son entrée au Ministère des Enseignements Secondaires. Elle remplace ainsi Ernest Massena Ngalle Bibehe. Le Gouvernement camerounais comprend aujourd’hui 8 femmes ministres, 1 ministre délégué et 2 Secrétaires d’Etat. Bien loin du Gouvernement constitué le 12 juin 1970 par le Président Ahmadou Ahidjo ! Delphine Tsanga Tsogo, première camerounaise ayant intégré le Gouvernement, était alors ministre-Adjoint de la Santé Publique. La représentativité de la femme va alors s’améliorer progressivement, mais lentement au fil des années. 48 années plus tard elles ont dépassé le cap de la dizaine, et constituent un peu plus de 17% du Gouvernement.

les femmes sont de plus en plus nombreuses dans l'appareil étatique

Pauline Nalova Lyonga porte à 11 le nombre des femmes au sein du Gouvernement

Le Parlement camerounais aussi voit sa représentation féminine s’améliorer. L’Assemblée Nationale par exemple se compose de 56 dames sur 180 députés. Un taux de représentativité de 31,11% ! Au sénat cependant l’on dénombre 20 femmes sur 100 sénateurs. Ces chiffres bien que éloignés du principe d’égalité des genres, sont encourageants pour la gent féminine.  Ils consacrent une certaine évolution de la société, selon Thérèse Abena Ondoa, ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille. Ces chiffres pourraient être améliorés au cours des élections prévues en 2018. Pour cela les femme doit véritablement s’impliquer, en s’inscrivant sur les listes électorales. Des initiatives à l’instar de More Women in Politics, encouragent  en outre la gent féminine à davantage faire acte de candidature.

ONE

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :