- BREVE INTERNATIONAL

Le gouvernement tanzanien fait emprisonner les écolières enceintes

La République de Tanzanie entend réduire la déperdition scolaire. Nombre d’écolières sont en effet contraintes de mettre un terme à leurs études une fois enceintes. Les faire emprisonner est une manière de les contraindre à dévoiler l’identité des géniteurs. Selon John Mongella, Commissaire de la Région de Mwanza« les écolières cachent le nom des personnes qui les engrossent ». C‘est un défi quand il faut témoigner devant un tribunal ». La pratique fait d’ailleurs des émules à travers le pays. Cette situation est encouragée par John Magufuli, le Président de la République. En juin 2017 il avait en effet ordonné une peine de 30 années de prison, pour tout homme ayant mis une écolière enceinte. La mesure déplaît à nombre de personnes, au motif qu’elle est en violation des droits de l’homme. Toutefois le gouvernement tanzanien fait preuve de détermination.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :