Le musée national : Un castel pour les arts

C’est l’ancien palais présidentiel du Cameroun à l’architecture coloniale allemande qui a été transformé en maison de culture et qui constitue aussi bien par la qualité du travail de réhabilitation effectué qu’en termes d’objets contenus dans ce haut lieu de culture, une des pierres angulaires du patrimoine culturel camerounais.

Ce lieu de conservation, de préservation et d’exposition du patrimoine culturel camerounais dans l’entendement de l’autorité, doit aussi s’ouvrir aux richesses venant d’ailleurs. Il est au jour d’aujourd’hui souhaitable que ce joyau architectural ne reflète seulement la culture camerounaise mais celle d’autres pays du monde. Raison pour laquelle le Musée national depuis le mois de juin 2014 recèle un polyptique qui est une œuvre peinte par une dizaine d’artistes congolais et offerte au Musée National du Cameroun par Idanna Pucci – la nièce de l’explorateur Savorgnan de Brazza. C’est à New-York au siège des Nations unies qu’elle a vu les photos du Musée et a pensé que cette œuvre devrait y résider de manière permanente. Et le symbole de cette œuvre « l’unité dans la diversité » est au Cameroun une vertu prônée par le chef de l’Etat Paul Biya. Mais, évidemment, l’essentiel des pièces du musée national reflètent la culture nationale de toute les régions, et à travers le Cameroun, de toute l’Afrique. Et au-delà du musée national, Il serait nécessaire de donner plus de lisibilité et de visibilité aux musées du Cameroun, estime la ministre de la culture, car ils contribuent à la sauvegarde et à la valorisation du riche patrimoine culturel national, tout en concourant à l’essor du tourisme camerounais.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :