- SOCIETE

Le Samu plus efficace à l’horizon 2021

Le Samu sous électrochocs

Le Service d’Aide Médicale Urgente (Samu) quasiment à l’arrêt, va subir une cure de jouvence. Un  arrêté publié le 19 janvier par le ministre de la Santé Publique, va redonner de la vigueur au service.

La remise à flot du Samu prendra du temps ! Selon Yves Matthieu Zoa Nanga, Directeur de l’Organisation des Soins au minsanté, le  service sera meilleurdans trois ans (… ).  La matérialisation va se faire progressivement”. Plusieurs étapes sont en effet nécessaires dans le processus de réanimation et de réhabilitation du service. 

Le processus de modernisation du Samu nécessite dans un premier temps, la production d’un dossier d’investissement pour la mobilisation des fonds. Le processus va se poursuivre au cours de la deuxième année, avec la mise en place de 10 bases régionales. La troisième année va quant à elle correspondre à l’installation de centres de régulation, dans les 10 Chefs-lieux de Région. Les premières ambulances seront  ainsi mises en réseau et déployées sur le terrain. Aujourd’hui le Samu camerounais tourne au ralenti  malgré sa jeune existence.  Institué en 2004, le service a pourtant amorcé son déclin en 2007, avant de s’éteindre presque  entre 2015 et 2016.  L’arrêté publié par le ministre André Mama Fouda a annoncé sa réhabilitation. Il faudra toutefois selon des experts, éviter de retomber dans les mêmes travers, pour que le service soit continu et amélioré.

Le Samu remis à neuf

Le Samu se veut moderne et plus efficace

Le Samu new look opte pour un mode de fonctionnement nouveau.  Auparavant l’assistance d’un patient en détresse par le Samu, était assujettie au payement de la somme de 10 000 Cfa par ce dernier. Désormais les prestations du Samu vont rentrer dans le paquet minimum de la couverture sanitaire. Il faudra toutefois que le bénéficiaire possède une carte d’adhérent à la Protection Santé Universelle (Psu). La Couverture santé Universelle (Csu) va inclure outre l’assistance du Samu, la possibilité de bénéficier de 185 types d’interventions. Pour parachever la modernisation du Samu, décision a été prise de ne plus en faire un service indépendant. Il sera placé sous l’autorité du Directeur de l’hôpital auquel il est rattaché. Celui-ci sera aidé en cela par des coordonnateurs régionaux  pour la gestion des appels de détresse, et la mise en mouvement des services mobiles.

ONE

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :