- SPORT

LFPC-LALIGA : le mémorandum d’entente

La ligue de football professionnelle du Cameroun et la ligue Espagnole de football ont présenté leur mémorandum d’entente, au cours d’une conférence de presse tenue a Yaoundé ce 22 juin

 Le mémorandum a été signé le 12 mars 2018 au siège de LALIGA. Le document a été paraphé par le président de la ligue de football professionnel du Cameroun, Pierre Semengue  et le président de LALIGA  Javier TEBAS Modrano

 Apports mutuels

La ligue Espagnole a un apport essentiellement technique. Il concerne notamment le développement de l’administration, le marketing, les droits Tv, la sécurité et l’intégrité, les projets sportifs. Pour mieux comprendre ces techniques, La Liga va organiser des d’ateliers qui vont favoriser le partage d’expérience. L’objectif visé ici est de rendre professionnel la ligue de football du Cameroun aussi bien dans la gestion du football en général que dans la gestion spécifique des clubs. En retour La ligua recevra du Cameroun la possibilité inavouée de prospecter et détecter les meilleurs talents.

Satisfactions

 Pour la Liga, le président Javier TEBAS Modrano s’est réjoui de ces accords : «   Le Cameroun a longtemps été une importante source de talents pour LA LAIGA. Nous avons eu et nous avons encore de grands joueurs camerounais. Grace à cet accord, nous souhaitons continuer à consolider cette bonne relation dans le domaine de la gestion sportive». Le contrat couvre les saisons sportives 2017/2018 et 2018/2019, et peut être renouvelé à la demande de la LFPC. Durant la période d’exécution dudit contrat,  Javier Morente Garcia, délégué de LALIGA  au Cameroun Il résidera à Yaoundé au Cameroun durant les deux années concernées. Il aura la charge de la mise en œuvre dudit mémorandum d’entente.

 Avec ce mémorandum d’entente, le Cameroun ouvre une nouvelle page de l’histoire de son football, qui pourra enfin tendre vers le professionnalisme, appelé de tous ses vœux par le public. Avec cette avancée, la qualité du jeux local pourra connaitre une amélioration qui suscitera a nouveau l’ appétit des millions de camerounais qui ont soif du beau spectacle comme lors des décennies 80-90.

Serge effa

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :