Nécrologie : Le Cameroun porte le deuil

Le deuil national institué par le Président camerounais s’étale sur deux jours. Il s’agit de l’hommage aux militaires décédés le 16 juillet en mer, au large de Bakassi.

La Nation reconnait l’engagement de ses Forces de défense. La mort quoique triste est une autre occasion de le démontrer. Les naufragés du navire militaire Le Mundemba y auront droit du 28 au 29 juillet. Ils ont trouvé la mort en convoyant du matériel militaire à Bakassi. L’embarcation et ses occupants ont disparu une heure seulement après leur départ de Limbe.

Les drapeaux en berne sur toute l’étendue du territoire

Le point culminant de l’hommage est la cérémonie organisée le 28 juillet, à la base militaire 201 de Douala. Le ministre Joseph Beti Assomo de la défense y a réconforté les familles des victimes. Des 37 occupants du navire, 3 militaires seulement ont eu la vie sauve. Et pour cause ! ils étaient en faction sur le pont du navire. 11 corps ont également été repêchés, dont 9 militaires, un fonctionnaire de Police et un civil. Ces héros de la Nation ont par la suite reçu des distinctions honorifiques à titre posthume. La croix de la valeur militaire a été apposée sur les cercueils des 9 militaires. Le fonctionnaire de Police et le personnel civil ont reçu quant à eux la médaille de chevalier du mérite camerounais.

De manière générale 37 hommes avaient embarqué bord du bateau. Le journal de bord rend compte de 24 militaires, 12 policiers et un personnel civil. Le Mundemba a chaviré peu avant le Cap de Dibuntcha selon les 3 rescapés. Les mauvaises conditions climatiques expliquent le naufrage du bateau logistique.Outre la ville de Douala, la mémoire des 34 disparus a été honorée à travers le pays. D’ailleurs les drapeaux sont en berne aussi bien sur le territoire national que dans les représentations diplomatiques.

                                                                                                                                              ONE

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :