HOMMAGE

Portrait : Ruben Um Nyobe

Mallette dans la main gauche et le bras droit levée, la Statue de Um Nyobe représente ce jour où, de retour d’un sommet de l’ONU, il arrivait à la Gare d’Eseka. Vieille de 9 ans, haute de 6 mètres, elle surplombe la ville d’Eseka. Ville chef lieu de l’arrondissement où il est né. Un 10 avril 1913, Ruben Um Nyobe naissait dans le village de Eog makon. Ce Um Nyobe qui devient le premier défendeur du Cameroun. Ce Um Nyobe qui 45 ans plus tard, un 13 septembre 1958, est arraché de son Cameroun natal .

Ruben Um Nyobe est le fruit de l’union de Nyobé Nsounga et de Ngo Um Nonos. Deux paysans Bassa qui font suivre des études à leur enfant. A cette époque, le Cameroun est partagé entre la France et le Royaume-Uni après que la première guerre mondiale ait fais ses valises avec l’Allemagne. Um Nyobe suit ses études dans les écoles presbytériennes du Cameroun francophone. De 1920 à 1929, il fréquente l’école de Makay où il est baptisé et celle d’Ilanga où il obtient son Certificat d’études primaires. En 1931, il intègre l’Ecole Normale de Foulassi où il obtient son diplôme de fin d’études en tant que candidat libre. Le jeune Um émettait déjà des signes de protestataire.

Pendant quelques années, il enseigne dans les écoles presbytériennes. En 1935, il est admis au concours des commis des services civils et financiers. Il poursuit ses études en travaillant et obtient par correspondance sa première partie du baccalauréat en 1939. Il est affecté au greffe du tribunal d’Edéa. Dans l’exercice de son métier, il se passionne pour le droit. Ce droit qu’il brandit partout réclamant l’indépendance du Cameroun.

Fadel Mohamed

Première partie de notre série de reportages sur Ruben Um Nyobe. Rendez vous demain

 

 

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :