NON CLASSE

Présidentielle 2018: les recommandations des évêques

Les évêques du Cameroun, à travers le président de la conférence épiscopale appellent à un scrutin apaisé, en faveur de la paix.

 C’est dans une lettre pastorale signée le 24 août 2018 par Mgr Samuel Kleda que les évêques du Cameroun ont adressé à l’ensemble des populations Camerounaise leur vision par rapport aux prochaines élections présidentielles. Les évêques émettent le vœu que le choix du nouveau dirigeant  du pays se fasse de manière pacifique et responsable. Le président de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun qui parle au nom des évêques, fait mention du contexte particulier de cette élection, marqué par l’insécurité à l’Extrême-Nord, du fait de Boko Haram, la situation dans les régions anglophones et l’insécurité dans l’Est du pays. Ce climat pourrait  « perturber le déroulement serein et pacifique des élections au Cameroun », raison pour laquelle « nous appelons à des élections apaisées, libres et transparentes, ce qui garantit la paix, la stabilité et la justice », signe l’Archevêque métropolitain de Douala.

Dans la même lettre, les évêques en appellent au rôle majeur que doivent jouer les laïcs. Ils exhortent les laïcs à «s’engager dans la vie de la Nation, pour une vraie démocratie, par amour pour Dieu et pour les hommes ». Pour jouer pleinement ce rôle,  « nous souhaitons que chaque chrétien et surtout chaque électeur, connaisse suffisamment la législation sur les élections ». Dans ce processus, chaque chrétien devrait  promouvoir la candidature d’hommes compétents et honnêtes, susceptibles d’assurer la conduite du pays vers ses objectifs à savoir le développement socio- économique des populations.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :