- ECONOMIE

Projets structurants : Le courant du barrage de Mékin à l’essai

L’énergie produite par ce barrage est actuellement injectée en guise de test  dans certaines villes de la région du Sud.  

C’est une énergie de près de 15 mégawats qui est actuellement injectée sous forme de test, dans le circuit de distributions électrique du département du dja et lobo. Les  sociétés hydro Mékin en charge de la gestion du barrage et Enéo, concessionnaire public travaillent en synergie dans cette phase, afin de faire les ajustements nécessaires à la consommation du courant de Mekin par les ménages. .Il s’agit pour les équipes des deux structures, de réaliser des tests en vue d’assurer une bonne liaison entre la centrale hydroélectrique de Mékin et le réseau de distribution d’Eneo.  L’objectif de ces essais est, qu’après la signature des différents accords d’exploitation entre Eneo et Hydro Mékin, Meyomessala et Sangmélima soient connectés à deux sources de transport d’énergie.  Ces connections amélioreront la disponibilité de l’énergie et la continuité du service dans ces localités. A moyen terme, cette énergie sera injectée dans le réseau interconnecté Sud.  Les essais qui ont commencé le 17 avril 2018se poursuivront jusqu’au 03 Mai  2018, selon un calendrier technique commun aux deux entreprises.

Cette phase intervient alors que des informations récurrentes, font état du blocage de la mise en service dudit barrage. Des retards sont en effet observés dans les opérations de recasement des populations impactées par le projet. Par ailleurs, des soucis environnementaux bloquent la mise en service des turbines. En effet, des sources dignes de foi indiquent que de récents tests effectués sur cette infrastructure énergétique ont provoqué l’inondation d’au moins deux ponts environnants, révélant ainsi des dysfonctionnements auxquels il faut palier avant la mise en service de l’ouvrage. Le barrage de Mékin comprend une usine de pied d’une puissance estimée de 15 MW et une ligne d’évacuation d’énergie de 33 Km le long de Mekin, au lieu-dit Ndjom Yekombo. Il devrait alimenter prioritairement l’ensemble des huit communes du département du Dja et Lobo.

Serge effa

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :