- INTERNATIONAL SPORT

RDC : plusieurs hauts dirigeants du football en garde à vue.

Ils sont soupçonnés d’avoir distrait d’importantes sommes d’argent devant servir à l’organisation des rencontres de football.

Elles sont au nombre de quatre, les hautes personnalités  du football congolais gardées à vue à Kinshasa depuis le mercredi 19 avril 2018. Le président de la fédération congolaise de football (Fecofa), Constant Omari, figure parmi les personnes arrêtées, aux coté, du secrétaire général aux Sports de la RDC, de  Roger Bondembe et Théobad Binamungu, deux vice-présidents de la Fecofa. Constant Omari a certes  été remis en liberté dans la soirée mais devrait  devait être entendu à nouveau  dans les prochains jours.

 La justice congolaise souhaite entendre ces quatre personnalités  dans le cadre d’une enquête sur des soupçons de détournement d’argent devant servir à l’organisation de matches de l’équipe nationale.

Affaire de gros sous

Un magistrat du parquet révèle en effet que les quatre hommes sont « interrogés sur l’utilisation des fonds publics dans l’organisation des rencontres sportives des équipes nationales de football et des clubs engagés aux compétitions africaines ». Il s’agit en gros d’un soupçon de détournement d’une somme  de près  de un million de dollars, soit 529 millions de francs CFA, destinés à l’organisation de quatre rencontres  de football.  La somme d’argent avait été demandée  par la Fédération au ministère des Sports qui, quoi qu’estimant  la somme exorbitante, l’a tout de même mise à sa disposition. Luzolo Bambi, le conseiller spécial de la présidence en charge de la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux, s’est  alors  saisi du dossier avant de le transmettre au parquet pour déterminer s’il y a eu ou non des détournements.

Suspension du championnat

 En guise de représailles à la mise en garde à vue des quatre hommes, la Commission de gestion de la ligue national de football « Linafoot » a annoncé dans un communiqué diffusé le 18 avril, la « suspension de toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre », pour protester contre « l’humiliation et la privation injuste de leur liberté ».

Âgé de 60 ans, Constant Omari  Selemani cumule les casquettes de vice-président de la Confédération africaine de football et de membre du comité exécutif de la Fifa. Il a été réélu en décembre dernier à la tête de la Fecofa pour un quatrième mandat.

Serge effa

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :