RDC : Un député condamné pour le viol de 46 fillettes

Frédéric Batumike a été condamné le mercredi 13 décembre à l’emprisonnement à perpétuité, par le tribunal militaire de Bukavu.

Le verdict de l’affaire Batumike met un terme à un procès qui a tenu la RDC en haleine pendant plusieurs semaines. Le député de 62 ans est condamné au même titre que 10 complices. Outre la prison à vie, ils sont astreints au payement de 15 000 dollars américains pour meurtre et 5 000 autres pour viol. 5 autres coaccusés par contre ont été acquittés.

Frédéric Batumiké (en blanc) et ses complices condamnés à la prison à vie

Les faits se sont déroulés entre 2013 et 2016 dans la localité de Kavumu et ses environs, dans le sud-Kivu. Outre son statut de député, Frédéric Katumike est considéré comme le leader du groupe “jeshi la yesu”. Il s’agit  d’une milice qui a semé la panique et la désolation dans les villages. Les miliciens s’introduisaient dans les maisons à la recherche de petites filles et nourrissons de sexe féminin. C’est ainsi que 46 enfants (officiellement), âgées de 8 mois à 12 ans, ont été violentés et de nombreuses personnes tuées. Ces infractions ont été érigées en crimes contre l’humanité par des organisations de défense des droits de l’homme.

Selon le ministre public, les viols sur des mineurs dans le Sud-Kivu l’ont été dans le cadre de croyances fétichistes. Les coupables espéraient ainsi acquérir l’invincibilité, notamment dans leurs nombreux combats contre l’armée régulière de la RDC. Les miliciens avaient en effet coutume d’attaquer les positions de l’armée congolaise. Selon leurs croyances, le fait d’entretenir des relations sexuelles avec de petites filles immuniserait contre les balles.  Le procès qui s’ouvert au début du mois de novembre 2017 est un fait suffisamment rare pour être relevé. Il voit en effet la condamnation d’un politicien congolais en fonction.

ONE

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :