A LA UNE SOCIETE

L’armée libère plusieurs otages dans l’Adamaoua

les soldats camerounais libèrent 18 otages

Il aura fallu 48 heures de combat au 31ème Bataillon d’Infanterie Motorisée (Bim) de l’armée, pour libérer les 18 otages. L’échange aura donc été violent entre les Forces de défense et la bande armée, dont le repaire a été détruit. Les désormais ex-otages ont passé 21 jours de captivité dans un campement situé dans le parc national de la Bénoué. Leurs ravisseurs avaient d’ailleurs élu domicile dans une zone difficile d’accès, et située entre l’Adamaoua et le Nord. Une mission  assez difficile en réalité pour les soldats camerounais. 5 victimes ont toutefois été enregistrées au cours des échanges (1 un mort et 4 blessés). Les derniers ont été pris en charge à la l’Hôpital Régional de Ngaoundéré. Pendant leur période de captivité les ex-otages étaient ligotés et régulièrement bastonnés par les ravisseurs. Toutefois aucune rançon n’a été demandée, selon Kildadi Boukar, le Gouverneur de la Région de  l’Adamaoua.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :