- BREVE ECONOMIE

Les tontines pour sauver la Pme camerounaise

la tontine aapparait la solution à la survie des établissements de microfinance

La situation de la Pme camerounaise est un motif réel d’inquiétude pour les acteurs du secteur. Leur nombre est en baisse au Cameroun. Au début des années 2000 en effet le pays en comptait 600, contre 400 aujourd’hui. Il y’ aurait donc comme un péril sur les établissements camerounais de microfinance (Emf). 200 Emf ont donc disparu. C’est forcément la preuve que les acteurs du secteur sont à la peine. Réunis à Bafoussam la semaine dernière, ils voulaient éloigner des microfinances le spectre de la banqueroute. Pour cela il fallait trouver des «ressources humaines pour pérenniser les Emf à travers la maîtrise des risques ».

La tontine serait selon eux la solution miracle. Son institutionnalisation sécuriserait la microfinance, qui gagne malgré tout gagne du terrain dans le système financier camerounais. Les 400 Emf en activité contribuent en effet pour près de 10% au financement de l’économie nationale. 1000 guichets existent d’ailleurs pour une clientèle estimée à 2 millions d’individus. Outre la tontine d’autres solutions sont envisagées. C’est le cas de la mise en place d’un système commun de gestion des effets et risques. L’on n’oublie pas la promotion de stratégies communes de promotion du crédit et de l’épargne, ni la recherche de ressources durables.

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :