- INTERNATIONAL POLITIQUE

TSHISEKEDI : PÈRE, FILS… PRÉSIDENT

Apres la CENI, c’est au tour de la cour constitutionnelle de reconnaître la victoire de Felix Tshisekedi.

Sur la page wikipedia de Felix Tshisekedi, sa photo est accompagnée du titre de président de la République du Congo. De même sur la page wikipedia de la RDC. La fonction de président est occupée par Felix Tshisekedi. Apres la CENI, c’est le Cour Constitutionnelle qui valide son élection. Martin Fayulu continue de crier au scandale « Ce n’est ni plus ni moins un coup d’État constitutionnel, car il porte à la magistrature suprême un non élu  je me considère désormais comme le seul président légitime de la République démocratique du Congo », a-t-il déclaré, entouré de ses proches et de quelques jeunes militants.

Mais les déclarations de Fayulu semble être des coups d’épée d’ans l’eau  comme titre le site web Digital Congo. Fayulu semble s’isoler au fil des jours, l’Union Africaine s’est retiré, les félicitations à l’encontre de Tshisekedi tombent déjà. Genou à terre, tête baissée, Felix remerciait Dieu pour l’avoir choisi, un choix que ne reconnaissent pas les évêques du Congo. Pour eux, le choix de Dieu et des congolais c’est Martin Fayulu. Samedi dernier, la CENCO publiait leur rapport qui  donnait 62%  à Fayulu. Mais hors de l’Egilse, la parole des prêtres ne sonnent pas toujours comme de l’évangile.

Pour l’instant celui qui marche sur l’eau c’est Tshisekedi, le soir de son élection il tenait déjà un discours de messie « Demain, le Congo que nous allons former ne sera pas un Congo de la division, de la haine et du tribalisme. Ce sera un Congo réconcilié, un Congo fort, qui sera tourné vers le développement, un développement dans la paix et la sécurité pour tous » précise t il concluant son discours de remerciement.

Jeudi, Félix Tshisekedi sera certainement investi et réalisera le rêve de son père. Ce père auquel il succéda à la tête du parti UDPS. Ce parti à qui le lendemain de son élection comme  candidat à la présidentielle il promettait la magistrature suprême. Ce parti qui passe d’opposant historique à parti au pouvoir. Une mutation faite sans ses fondateurs Marcel Lihau et Etienne Tshisekedi . Cet Etienne parti un 1er février 2017. Cet Etienne dont la dépouille rentrera certainement au Congo bientôt. Apres  avoir fêté la victoire du fils, les congolais pleureront certainement la mort du père.

FADEL MOHAMED

 

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :