Vodafone bientôt interdit au Cameroun

Aussitôt arrivé, aussitôt parti ! la formule pourrait s’appliquer à Vodafone,  le cinquième opérateur de téléphonie mobile présent au Cameroun. Le  le 3 mai 2010, le Gouvernement camerounais avait en effet octroyé une licence d’exploitation à l’opérateur. 7 années plus tard Minette LIBOM LI LIKENG, ministre des Postes et Télécommunications (minpostel) autorise le retrait de ladite licence. Le Directeur Général de l’Agence de Régulation des Télécommunications (ART) en a d’ailleurs été notifié le 31 août 2017. Selon le ministre Vodafone exerce dans l’illégalité, depuis le lancement de ses activités le 23 septembre 2016 à Douala.

LIBOM LI LIKENG précise que la licence d’exploitation avait été octroyée à la société Northwave, alors détentrice de vodafone. Or northwave a été rachetée à 100% par Afrimax. Il n’existe de ce fait plus de licence northwave. Selon le Décret du 6 avril 2017, une licence d’exploitation est réputée « personnelle et incessible ». Même le titre provisoire d’exploitation délivré le 8 janvier 2015 par l’ART est réputé caduc. Bien plus, Vodafone ne s’est pas conformé à la législation camerounaise malgré des rappels du minpostel.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :