SOCIETE

Yaoundé : pénurie de pétrole dans la ville

A Yaoundé, le scénario des files indiennes devant les stations service, des ménagères aux abois dans les maisons faute de moyens  pour faire la cuisine  suscite de l’attention. La pénurie de pétrole est réelle.

Quartier Mvan à Yaoundé ce mercredi 27 juin. Une longue fille de personnes attire l’attention. Leur point de chute, la pompe à pétrole. L’information s’est vite répandue que le pétrole est arrivé dans la nuit « Ils sont restés ici jusqu’à 22 heures hier….on leur disait qu’un camion allait arriver dans la nuit », confie un pompiste. Telle une traînée de poudre, l’information est rapidement répandue « c’est ma voisine qui m’a appelé tôt le matin pour me donner le fax » avoue Angèle, une cliente. Sauf que la satisfaction affichée est de courte durée, le pompiste annonce la rupture de stock. « Nous servons depuis 6 heures, certains grossistes sont passées avant, ils ont vidé la pompe » crache le servant, qui reçoit tout types de propos en fuyant presque.

Le calvaire des ménagères.

 Comme des dizaines de femmes à la quête du précieux liquide, Claire M… est aux abois. Depuis plus d’une semaine, elle ne trouve pas de pétrole. «  J’ai parcouru cinq quartiers, boutique après boutique depuis plusieurs jours, à la recherche du pétrole. En vain. Je ne sais plus que faire. Awa elle a laissé son numéro de téléphone aux boutiquiers afin que ces derniers l’informent au plus vite à l’arrivée de la moindre goûte. La situation est vécue dans presque toute la ville de Yaoundé. Les pompes à pétrole sont carrément asséchées depuis plusieurs jours.

Certains Gaz aussi

 En réalité, il n’y a pas que le pétrole qui manque. Certaines marques de Gaz sont également rares depuis plusieurs semaines. Les détenteurs de ces bouteilles là sont les premiers à solliciter le pétrole à cause de la raréfaction. Interrogés sur les causes réelles de ces pénuries successives, les gérants des stations ne trouvent pas d’autres justificatifs que les conséquences du marché international.

Entretemps la solution bois de chauffage évoquée par certaines ménagères n’est pas non plus facile. D’aucunes n’ont pas d’endroit pour allumer le feu de bois, d’autres craignent les représailles du bailleur qui a formellement «  interdit de noircir ses murs », d’autres enfin évoquent la difficulté d’approvisionnement et la surenchère. Au final, ce n’est plus quoi mettre dans la marmite qui fait problème, mais comment cuire la marmite. Heureusement apprenons- nous de sources dignes de confiance, que les approvisionnements en Gaz et pétrole dans la ville de Yaoundé reprennent bientôt.

Serge effa

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :