SOCIETE

Yaoundé : Résorber le déficit en eau potable

Un ensemble de mesures sont prises en ce moment par le gouvernement camerounais en vue  de résorber le déficit en eau potable qu’accuse la capitale.

Selon des sources officielles, (Ministère de l’eau), la ville de Yaoundé dispose d’une capacité opérationnelle installée de 185 000 m3/jour. Or le  besoin journalier lui est évalué à  225 000 m3. C’est donc pour résoudre les problèmes liés au gap de 40 000 m3  d’eau potable dans la seule ville de Yaoundé, que le gouvernement annonce de nombreuses mesures visant à termes à couvrir. Entre autres mesures, le ministre de l’eau, Gaston Eloundou Essomba  annonce l’extension de la production de la station d’Akomnyada de 55 000 m3/jour par 10 unités. Mais dans l’urgence, Il y a des  mesures transitoires comme la pose d’une unité flottante de 35 000 m3/jour à Akomnyada. Les projets d’alimentation en eau potable de Yaoundé et trois villes (Edéa, Bertoua, Ngaoundéré) financé par l’AFD et la BEI à travers la réhabilitation de la station de pompage et de traitement sur la Mefou à Nkolbisson et celle du réseau de transport de 60 km de fonte grise et  la réhabilitation du réseau primaire, secondaire et tertiaire de la ville de Yaoundé soit 30,4 km sont également à mentionner. Enfin, on a le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Yaoundé et ses environs à partir du fleuve Sanaga. On y attend une production complémentaire de 300 000 m3/j, extensible  à 400 000 m3/j.

 ESA

Laisser un commentaire

S'il vous plaît, attendez...

Abonnez-vous à notre newsletter

Voulez-vous être averti lorsque nos magazines sont publiés? Entrez votre adresse e-mail et nom ci-dessous pour être le premier à savoir.
%d blogueurs aiment cette page :